הנמל
  • יחזקאל רחמים

    סופר

Une vache dans ma chambre

 

 

< << l'âne-alfa-bête >> >

Une serie de textes

en mauvais

français

Post N° 3

 

 
Comme quelqu'un m'expliquait une fois: qui ose – gagne! Alors, hier c'était la première fois que je n'ai pas acheté mon fromage au monoprix ou en autre magasin amateur et inexperte, mais Je suis entré une fromagerie impresionant qui se trouve à cote de chez moi et j'ai demandé deux ou trois petits morceaux de fromage. 
"Quelle type de fromage vous voulez monsieur?" la vendeuse a demandé poliment; une question normal normalement, mais dans mon cas cette question était peu marrant; je n'avais pas aucune idée, et après avoir entré j'étais même plus perdu en face de l'abondance de types des fromages. 
"Je ne connais pas grande chose. Je voulais seulement essayer quelque chose".
"Ce maintenant la saison du chèvre. Peut être vous voulez fromage de chèvre?"
"Voila, cet un fromage de chèvre," elle m'a montré un tas de morceau (pas en mauvais français; en cet issue les droits d'auteur appartiennent à moi). 
"Est-ce qu'il y a quelque chose plus petit?"
"Oui, ça ce très bien fromage aussi."
"Très bien."
"Voila. Quel d'autre?"
"je ne sais pas…"
 
Bref. Ici je vais interrompre ce poste de l'âne-alfa-bête pour proposer une petite innovation linguistique. j'ai étudié à l'institut français en Israel qu'on dit en français "je ne sais pas", et ici tout le monde dit quelque chose qui sonne plus ou moins comme "chè pas" ou fait une geste intéressant dans laquelle on expire entre de lèvres fermées. Mon innovation et additionner le deux dernièrs formes et les raccourcir – "cheppp" (ça sonne en le fin comme une ouverture de bouteille du vin). bref terminé.
 
"Peut être vous voulez ce fromage de vache qui est très forte?"
"Ce quoi ça?"
"Cette une fromage qui est fait dans… je n'ai pas compris exactement, cette une matériel qui fait d'un arbre que naturellement je ne connais pas… ce crémé dedans".
"Oui. Pourquoi pas?"
 
A la maison, avec une baguette tradition j'essaye le fromage du chèvre. C'était bon, très fort et dense en saveur. Le gout m'a fait commencer à comprendre que comme les différences entre jus de raison et du vin, il y a aussi différences entre différents types – ou class – de fromages. Après ça, bien content, j'ai ouvert le nylon de l'autre fromage. l'odeur… l'odeur… c'était comme si une vache est entrée dans ma chambre. no, je connais bien l'odeur de vache, c'était beaucoup plus fort qu'une seule vache. J'étais tellement surpris, mais je devais essayer. Je ne suis pas si fragile, ah?! J'ai coupé petit morceau et mangé avec le pain. C'était absolument insupportable. Ce ne pas si gentil à dire me je pensais que je vais vomir. J'ai essayer encore une fois mais ce fini. Mes mains ont resté des heures avec ce odeur bizarre, et le fromage de vache… Il ne pas encore chez moi. 
 
la leçon:
Si par hasard vous êtes fromageurs dans une fromagerie, et quelqu'un entre chez vous en regardant autour de lui avec des yeux de vache, il est possible que vous avez diffèrent concepts, par exemple, pour comprendre que veut dire le mot "fort".
Et si vous êtes encore un debutant qui veut essayer de nouvelles aventure il est recommandable d'essayer de temps en temps un début plus modéré.
Et dernières mot – vive les chèvres!

 

 

5 תגובות

  1. לי עברון-ועקנין

    "Une serie de textes

    en mauvais

    français

    "
    Quelle idee fantastique! moi aussi je veux!
    (Je reviendrai lire plus tard, mais jusqua-la
    תמסור ד"ש ל-vache)

    • Salut lee,
      Dabord, merci beaucoup.
      vous etes bienvenue toujours. vous pouvez laisser ici message, meme très longes, utiliser l"idée chez votre blog, proposer d"une cooperation. vraiment comme vous voulez.
      Bien cordialement,
      Ezéchiel

      • יחזקאל, תודה על קבלת הפנים החמה! בשלב זה אני כל כך עייפה שאפילו בצרפתית גרועה אני לא מסוגלת לכתוב…
        אבל אני מקווה בקרוב.

  2. (ומאוד נהניתי גם ממשחק המילים הזה: l"âne-alfa-bête )
    :))

  3. סוף סוף קראתי גם את הטקסט!
    הזכרת לי את התקופה שהייתי בפריז. כל הכבוד שנכנסת לחנות המקצוענית. נראה לי שה-che pas היא התחושה הכי דומיננטית אצל הלא-צרפתי, לפחות כך הייתה אצלי. וכמה זמן לקח לי כששאלתי במסעדה איפה לא מעשנים להבין את האנפוף שאנפפו לי בתשובה (en haut).
    :)

© כל הזכויות שמורות ליחזקאל רחמים