הנמל
  • יחזקאל רחמים

    סופר

Re-engagement

 

< << l'âne-alfa-bête >> >

Une serie de textes

en mauvais

français

Post N° 2

 
ça fait trop longtemps depuis que j'écris ici en français la dernière fois. en fait, et il faut admettre; je suis en colère avec moi même pour cette raison. quand j'ai mis sur mon blog le premier post j'imaginais que je vais mettre un nouveau post au moins en fréquence d'un par semaine, mais non. mieux connaître la réalité que vivre dans un rêve irréalisable, mieux admettre et laisser vivre que être dure avec soi meme sans résultats. d'une cote il n'y a pas de temps à perdre, d'autre cote, je sais que le cerveau a besoin de temps pour la  digestion et pour s'évaluer en taches intellectuels.
le mois de Février j'étais en visite chez moi. une partie de cette visite était professionnelle et l'autre personnelle. quand j'ai revenu en France c'était diffèrent que la fois procèdent. j'avais mes clés et plus ou moins une routine, et aussi la connaissance des choses que je fait le trois premiers mois à Paris. en arrivant j'ai pensé que c'était le temps exact, ou plutôt 'juste', pour l'accélération de l'acquis de la langue français. mais non. je n'ai pris de cours en Alliances Français comme avant, et je n'ai pas écris des posts de l'âne-alfa-bête comme je me promettais. je sens maintenant plus difficultes avec la grammaire, mais d'autre sens je sens plus à l'aise avec la langue; plus formes d'expression me semblent un peu plus automatique, ou organique, même que je toujours sais que au moins une partie entre ces cas ne sont pas trop correctes (mais quelles?). 
dans ces derniers semaines j'ai découvert que j'aime écouter les enfants quand ils parlent. de manier linguistique je ne suis pas qu'un enfant. pour attraper quelques éléments linguistique en manier plus organique, j'écoute aux conversations dans le métro ou le bus au dans les queues. Quand ce parole commence j'ouvre grands oreilles. 
ce mois c'était un peu "un mois Israélien" à Paris. dabord le salon du livre, ou j'ai functioné comme un journalist pour une semain (cette  expérience mérite une poste séparée), et maintenant le festival de cinéma israélien à cote de chez moi. Aujourd'hui j'ai vu le film "désengagement" par le réalisateur Amos Gitai, qui est assez célèbre ici en France. je demandais à moi même en voiant le film à quelle publique ce film à était fait. Sans aucune doute il y avait penses sur le publique français, ou au moins le publique européenne, comme le publique prévu de ce film. le jeu de Juliette Binoche est formidable, mais je demandais à mois même s'il n'était pas trop bien; c'est-à-dire bien jusqu'au mesure d'etre imbalansée avec le film et l'histoire en totalité. j'ai vu le film après trois autres films en la cadre du fiestival, alors je ne veux pas être trop décisif en mon tonne en ce sujet. si j'avais le temps et la force j'essayerais à écrire quelques choses avec réfléchir plus, mais pour le moment je encore continue parler pour parler, pour pouvoir parler pour dire.
 
 
voici les liens pour les derniers et premiers postes en cette serie:
 
 
 
 

 

5 תגובות

  1. עם מי זה אמור להתכתב

    • אסף היקר, אני נמצא כעת בפריז לטובת דוקטורט ומנסה בין היתר לעשות מהלך בנוגע לשפה. אני מסכים לחלוטין עם א.ב. יהושע שהתעקש בסלון הספר בפריז לדבר צרפתית ואמר "אני בצרפת אני מדבר צרפתית" (זה מופיע באחת הכתבות שהעליתי בוויי נט http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-3519263,00.html). לכן, מדי פעם אני משחיל כאן פוסט בצרפתית שמיועד לקהל קוראי צרפתית, יש כאלה פה ושם, וגם עבור מעגל מצומצם יחסית של מכרים אישיים דוברי צרפתית. אני מקווה שאין איזו בעיה עקרונית עם זה. ועכשיו תרגום חופשי קצר לטובת מי שלא יבין על מה העניין. שלך בידידות, יחזקאל
      Cher Asaf, concernant votre message qui demande pour qui j"écrit ici en français. je vous raconte que je suis à paris pour mes études, et entre autres choses j"essaye aprendre la langue en manier serieux, et en mon style. comme a.b. Yehoshua a dit au salon du livre de Paris il y a peu de temps "je suis en France, je parle français". de temps en temps j"écris dans mon blog en français, qui adress des lectuers en français et aussi une cyrcle reduite des amis. Amicalement, Ezéchiel

  2. עינת ויצמן

    חבל באמת שלא שומעים אותך מדבר את זה

  3. כיף לקרוא שאתה משתפר בצרפתית וגם לא מתמוטט אחרי כל שגיאה.
    אולי תוכל לכתוב בקרוב בצרפתית אחד הסיפורים שספרתי לך או לחבר שיר.
    עם ההתכתבות שלך, נראה לי שתמה "התקופה של התרגומים" לפני נסיעתך לפריס.
    Et maintenant en Francais:
    Un plaisir de constater tes progres en Francais, et que tu ne t"effondre pas apres chaque erreur.
    Peut-etre pourras-tu bientot ecrire en Francais une des histoires que je t"ai raconte.
    Il me semble qu"au vu de tes progres, l"epoque des traductions avant ton depart pour Paris est bien revolu. Bravo!
    מצטרפת לידידה שכתבה כאן שחבל שלא שומעים אותך מדבר את השפה.
    Marie-Lyne

    • יחזקאל רחמים

      Chère Marie-Lyne
      je suis trés heureux qu"on se renconre ici. ce presque symbolic…oui, je suis en train d"amellioration, mais pour écrire serieuxement en français, sans collecter au chemin trop fautes de grammaire et de style il faut toujours travailler. je me rapel bien de l"histoire (nouvelle?) – robe rouge. j"aime le nom. peut etre que je ne suis pas si rapid mais je ne monque pas de memoire, au contraire.
      no, je n"ai peur des erreurs. en fait, l"idée est les comettre ici pour les comprendre et le corriger. l"écriture que n"est pas reflechi et controlé me plais comme un exelent moyene d"acquis naturelle d"un langue. je toujours dis naturelle, je sais.
      merci pour cette "Age de traduction" – il faut dire periode je sais – je crois que ce temps la peut continuer en maniere plus sufistiquée; robe rouge?
      ta message m"incourage à contunue dans le chemin de l"ane-alfa-bete
      Yechezkel ou Ezéchiel, comme tu veux

© כל הזכויות שמורות ליחזקאל רחמים